Rechercher
  • thomaslong

COP26 : Un bilan en demi-teinte

Dernière mise à jour : 19 nov. 2021





La semaine dernière via nos réseaux sociaux nous vous avions fait un post sur les enjeux de la cop 26 qui avait lieu à Glasgow en Ecosse. Le samedi 13 novembre a marqué la fin de la cop 26, nous voulions donc en profiter pour revenir avec vous sur les engagements pris par cette édition de la COP. Durant ce sommet 120 chefs d’état ont répondu à l’appel, l’objectif était de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de méthane ainsi que la préservation des forêts permettant de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C et les conséquences que cela implique.


✅Les objectifs ont-ils étaient atteint ? ✅

- 💰 Une enveloppe financière insuffisante pour les pays les plus précaires : c’est durant la COP de Copenhague en 2009 que les pays les plus riches s’étaient engagés à verser 100 Milliard par an aux pays les plus pauvres qui sont les moins responsables du changement climatique mais également ceux qui subissent le plus les conséquences (sécheresse, tempête, canicule …). Cependant la promesse n’a pas été tenue, cette enveloppe aurait permis de compenser les pertes et préjudices qu’impliquent le réchauffement climatique.


- ✅Maintien des objectifs prévus par l’accord de Paris : Maintien de l’objectif de limiter le réchauffement climatique à +1,5°C d’ici 2100.



- 🏭 Volonté d’améliorer les engagements concernant la réduction des émissions de gaz à effet de serre : Le but est de tenir les objectifs de 2030 consistant à réduire les émissions d’au moins 45% en 2030 par rapport à la situation de 2010. Cet objectif a été réaffirmé par la COP 26, cependant le texte évoque la nécessité de « prendre en compte les circonstances nationales » cette mention pourrait permettre aux Etats récalcitrants de freiner l’avancée des réductions d’émissions de gaz à effet de serre.


Les résultats de la 26ème édition de la COP sont clairement mitigés, cependant des accords en marge des négociations ont été pris :


- 🌳 Concernant la déforestation : plus de 100 Etats dont la France se sont engagés dès le 2 Novembre 2022 à préserver nos forêts et enrayer la déforestation d’ici 2030. Cet accord prévoit de mobiliser 16,5 Milliard d’euros pour la protection des forêts. Selon le gouvernement britannique qui était l’hôte de la COP 26 cette année les pays signataires de l'accord sur la préservation des forêt abrite 85% des forêts mondiales. On compte parmi eux le brésil avec la forêt amazonienne mais également Canada avec la forêt boréale.


- Concernant le méthane : Le méthane même s’il est moins connu est le deuxième gaz après le CO2 responsable du réchauffement climatique, la réduction de ces émissions est donc inévitable afin de lutter contre le réchauffement climatique. Cependant, la Russie et l’Iran n’ont pas signé alors qu’il s’agit des plus gros émetteurs. Là aussi on note des mesures qui ne sont pas assez restrictives pour les plus gros émetteurs ce qui vient ralentir le procédé de réduction de ces émissions.



- 🛢️Financement des énergies fossiles : Plus d’une trentaine de pays dont la France ont signé un accord qui met fin aux financements des projets d’exploitation d’énergies fossiles d’ici à la fin 2022. Si l’engagement est tenu cela pourrait représenter 15 Milliard de dollars de plus pour le développement des énergies propres.

- 🚗Concernant les véhicules propres : Des acteurs important du marché automobiles (France, Allemagne…) veulent accélérer la transition vers des véhicules 100% respectueux de l’environnement.



- Concernant la diminution de la production de pétrole et de gaz : Un accord réunissant 10 pays dont la France qui a pour objectif d’accélérer l’abandon de la production de pétrole et gaz.


En conclusion on peut dire que par rapport aux COP précédentes de réelles mesures semblent être mise en place tels que la réduction de l’utilisation d’énergies fossiles. Cette prise de conscience des Etats est dû à une situation écologique de plus en plus alarmante. En effet, en comparaison des conférences précédentes les états ont échangé sur des solutions permettant une avancée concrète, tels que la réduction de l’utilisation d’énergies fossiles mentionnée pour la première fois dans l’histoire des COP.


Vous l’aurez compris le cabinet MAÏGO CONSEIL a à cœur de proposer des produits d’investissement toujours plus responsable socialement mais également plus respectueux de l’environnement. C’est pour cela que nous avons suivi attentivement le déroulé de cette édition de la COP et que nous tenions à vous partager par le biais de cet article le bilan celle-ci.

7 vues0 commentaire